In English

ECCC logo

TdM > Données du SMC > Le journal des modifications du système opérationnel du CMC

Changements au système opérationnel du Centre Météorologique Canadien (CMC)

2020

1 avril 2020

21 janvier 2020

2019

23 juillet 2019

3 juillet 2019

15 avril 2019

4 mars 2019

30 janvier 2019

2018

28 novembre 2018

18 septembre 2018

28 juin 2018

7 juin 2018

4 avril 2018

3 avril 2018

2 mars 2018

1 mars 2018

24 janvier 2018

2017

14 décembre 2017

1er novembre 2017

6 septembre 2017

2016

9 novembre 2016

7 septembre 2016

21 juin 2016

14 avril 2016

7 avril 2016

16 mars 2016

2015

15 décembre 2015

17 septembre 2015

20 août 2015

9 juillet 2015

23 juin 2015

11 juin 2015

3 juin 2015

16 avril 2015

2014

18 novembre 2014

6 mai 2014

2013

4 décembre 2013

20 novembre 2013

7 novembre 2013

20 août 2013

12 août 2013

23 juillet 2013

12 juillet 2013

3 juillet 2013

18 juin 2013

  • Ajout Td UMOS dans les matrices Scribes.
  • Modernisation de la production des bulletins FPCN80, FPCN48-49, FPCN46-47

17 mai 2013

13 mai 2013

7 mai 2013

15 avril 2013

28 février 2013

26 février 2013

13 février 2013

2012

19 octobre 2012

October 3, 2012

2011

22 décembre 2011

1er décembre 2011

November 16, 2011

Le mercredi 20 Octobre 2010

Mise en opération d'une version à aire limitée du système régional de prévision au Centre Météorologique Canadien

À partir du 20 octobre 2010 à compter de la passe 12 UTC, le système régional de prévision actuel du Centre Météorologique Canadien (CMC) sera remplacé par une version à aire limitée du modèle GEM appelée REG-LAM3D. Des modifications sont aussi apportées aux analyses.

Un des changements au modèle voit la grille à 15 km étendue vers l'ouest et vers le sud. Si aucune modification touchant la physique ou la dynamique du modèle régional n'a été faite ce nouveau système permettra de nouveaux développements dans la physique de la couche limite.

Des changements techniques importants ont été apportes dans la façon de produire les analyses qui permettront le développement de nouvelles approches ainsi que l'assimilation de nouveaux types de données.

Certains ajustements ont été apportes pour la production continue des produits dans les régions a l'extérieur du domaine ou en bordure de la grille du REG-LAM3D de manière a assurer qu'aucun changement dans la disponibilité des produits du REG-LAM3D n'est attendu avec le nouveau système de prévision régional.

Des vérifications objectives et subjectives du REG-LAM3D ont été faites pendant les trois mois de la passe parallèle et aucune différence dans la qualité des prévisions n'a été notée. Une attention particulière a été apportée aux systèmes météorologiques sur l'atlantique, surtout pour ceux qui avaient une trajectoire longeant la frontière est du domaine du REG-LAM3D (développement côtier), et aussi pour ceux qui entraient dans le domaine du REG-LAM3D (tempêtes tropicales) et aucune détérioration des prévisions n'a été remarquée. Il n'y a aussi aucun impact sur les sorties scribe.

Le modèle REG-LAM3D pilotera dorénavant le modèle de la qualité de l'air GEM-MACH15.

Des information additionnelles sont disponibles dans la note officielle accessible en cliquant ici.

Les usagers voulant plus de détails peuvent cliquer ici pour accéder à une note technique.

Le mardi 2 mars 2010

Le Centre Météorologique Canadien implante un nouveau jeu de fichiers d'émissions pour le modèle de la qualité de l'air

Le 02 mars 2010, débutant avec la simulation de 1200 UTC, le Centre Météorologique Canadien (CMC) a implanté un nouveau jeu de fichiers d'émissions pour le modèle opérationnel de la qualité de l'air GEM-MACH15 (Modèle Global Environnemental - Modélisation de la qualité de l'Air et de la CHimie)

L'objectif de la mise à jour était de corriger les surprévisions sévères occasionnelles des particules fines (pm2.5) dans quelques villes canadiennes, principalement durant des évènements météorologiques associés à de faibles vents et une couche limite peu profonde et stable

Pour plus d'information cliquez ici pour consulter la note officielle annonçant ces changements.

Les usagers voulant plus de détails techniques peuvent accéder à une note technique en cliquant ici.

Le jeudi 3 décembre 2009

Le Centre Meteorologique Canadien ajoute des données ATOVS supplémentaires à son système d'assimilation

Le 3 décembre 2009, le Centre Météorologique Canadien (CMC) procèdera à la mise a jour des systèmes d'assimilation des données en ajoutant des données ATOVS supplémentaires. Ce sont les données AMSUA et MHS des satellites METOP et NOAA-19 en orbite circumpolaire. Ces nouvelles données seront disponibles pour les analyses du modèle GEM-15km et du modele GEM-global, ainsi que pour le système de prévisions d'ensemble. Cette mise à jour vise à maintenir ou améliorer le niveau actuel de données assimilées dans le contexte ou des satellites de remplacement sont lancés dans le cadre des programmes opérationnels satellitaires de la NOAA et d'EUMETSAT.

Données AMSUA et MHS de METOP et NOAA-19

Présentement les données AMSUA des satellites NOAA-15, NOAA-16, NOAA-18 et AQUA sont assimilees, ainsi que les données AMSUB ou MHS des satellites NOAA-15, NOAA-16, NOAA-17 et NOAA-18. Tous ces satellites ont un statut de satellite secondaire (backup) ou de recherche. Les satellites actuellement opérationnels sont METOP et NOAA-19. L'ajout des données de METOP et de NOAA-19 résultera en une meilleure couverture de données (jusqu'a 30% plus de données), une disponibilité améliorée ainsi qu'une plus grande robustesse des systèmes d'assimilation en cas de problème avec les instruments.

Un exemple de la meilleure couverture de données résultant de cette implantation est visible sur cette image pour AMSUA, et sur cette image pour AMSUB.

Impacts sur les prévisions

Des tests rigoureux ont démontré qu'en moyenne l'impact net sur la performance des modèles était généralement faible mais positif. L'amelioration la plus grande étant pour les prévisions globales dans l'hémisphere sud. Il y a également une petite amélioration dans les prévisions d'ensemble après le jour 3. Ce léger impact positif est attribué à la plus grande couverture des données dont le systeme bénéficie avec l'ajout des données ATOVS de METOP et NOAA-19. Toutes les différences observées sont jugées acceptables dans le contexte de nos efforts continus pour maintenir la robustesse de nos systèmes de prévisions.

Ce changement a été annoncé dans cette note officielle disponible en cliquant ici.

Pour des questions spécifiques concernant cette implementation vous pouvez écrire à production-info@cmc.ec.gc.ca

Le mercredi 18 novembre 2009

Le modèle GEM-MACH15 de prévision de la qualité de l'air remplace le modèle CHRONOS au Centre Météorologique Canadien

Le 18 novembre, 2009 à 1200 UTC le Centre Météorologique Canadien (CMC) implantera GEM-MACH15, une configuration à 15 km de résolution du nouveau modèle opérationnel de prévision de la qualité de l'air appelé GEM-MACH (Global Environnemental Multi-échelle - modélisation de la qualité de l'air et de la chimie). GEM-MACH15 remplacera le modèle CHRONOS en service depuis 1999. Le nouveau modèle possède une représentation plus sophistiquée des processus chimiques et une représentation améliorée des émissions de polluants, ce qui améliorera la prévision de la qualité de l'air tout en permettant de réaliser des progrès importants dans les années à venir.

GEM-MACH15 est un modèle en-ligne avec la chimie integrée dans la même séquence que les processus météorologiques dynamiques et physique. Ce modèle a une résolution horizontale de 15 km qui procure une plus grande couverture du territoire Canadien.

GEM-MACH15 a été testé de façon intensive durant des saisons d'été et d'hiver depuis 2007 et plus récemment, il a été exécuté en parallèle avec CHRONOS durant l'été 2009. Pendant cette periode une evalution étendue du modèle a été faite par les prévisionnistes opérationnels dans les bureaux régionaux ainsi qu'au CMC, par les développeurs du modèle, de même que par les différentes unités scientifiques en qualité de l'air d'Environnement Canada. Les résultats d'évaluations objectives et subjectives sont disponibles dans les documents disponibles ci-dessous.

Une fois installé en opération, les produits (matrices Scribe, images) provenant antérieurement de CHRONOS seront maintenant produit à partir de données GEM-MACH15. Les produits de GEM-MACH15 devraient être disponibles 45 à 80 minutes plus tôt que les produits équivalents qui provenaient de CHRONOS.

Pour plus d'information cliquez ici pour consulter la note officielle annonçant ces changements.

Les usagers voulant plus de détails techniques peuvent accéder à une note technique (en anglais seulement pour l'instant) en cliquant ici.

Le lundi 22 juin 2009

Améliorations au système d'assimilation des ensembles et au système de prévisions des ensembles du Centre Météorologique Canadien

Le lundi 22 juin 2009 le Centre Météorologique Canadien (CMC) procédera à une mise a jour majeure de son système d'assimilation (FKEn) et du système de prévision des ensembles (SPE). Les changements débuteront avec la passe d'assimilation des ensembles de 0600 UTC.

Les changements au système d'assimilation sont (1) le nombre de niveaux verticaux a été augmenté à 58 (auparavant 28). Le toit du modèle demeure à 10 hpa. Les champs d'essai produits avec cette résolution verticale accrue sont meilleurs de 400 hPa jusqu'au toit du modèle. (2) Les données GPS-RO sont maintenant assimilées et ont un impact significatif positif sur les analyses particulièrement dans l'hemisphere sud. (3) La taille des groupes d'observations dans l'algorithme séquentiel d'assimilation a été augmentée à un maximum de 1500 observations dans un rayon de 1000 km ce qui donne lieu à moins de groupes contenant plus d'observations chacun et réduit aussi la composante aléatoire associée avec le fait de faire plusieurs passes d'analyse.

En même temps, l'extension du modèle déterministe dans la moyenne atmosphère (ref. meso-strato) conduit à une meilleure correction du biais des données observées particulièrement dans la stratosphère. le FKEn utilise les observations dé-biaisées provenant du système déterministe. Un impact positif clair a été noté sur la qualité des analyses particulièrement dans les hauts niveaux.

Les changements au modèles dans le système de prévisions d'ensemble sont: (1) la diffusion horizontale est maintenant faite sur les composantes du vent réel au lieu de celles du vent dit image. Ce changement, sans affecter la qualite des prévisions, mènera à une plus grande stabilité numérique du modèle. (2) Le nombre de processeurs a été doublé et ceci réduit le temps de calcul des prévisions d'environ 15 minutes.

Des tests exhaustifs au développement ont été effectués sur le nouveau système d'assimilation et de prévisions d'ensemble avec des données d'été (juillet 2006) et d'hiver (janvier 2007). Une passe parallèle a aussi été effectuée au printemps 2009.

La vérification probabiliste des prévisions contre radio-sondages montre une amélioration durant les premiers jours des intégrations pour la température, la hauteur géopotentielle, les vents et l'humidité particulièrement à 250 hPa. Des ameliorations significatives aux prévisions ont été remarquées pour les échéances des jours 1 a 3 dans l'hemisphere nord, et jusqu'au jour 7 dans l'hémisphere sud.

Les sorties de la passe parallèle ont aussi été évaluées par les météorologistes opérationnels qui n'ont décelé aucun changement clairs au comportement du système ainsi qu'à sa qualite.

Des détails additionnels des évaluations subjectives and objectives sont disponibles dans les documents référés ci-dessous.

Il est attendu que les produits devraient être prêts environ 10 minutes plus têt que leur disponibilite actuexlle.

Pour plus d'information vous pouvez cliquez ici pour consulter la note officielle annonçant ces changements.

Les usagers voulant plus de détails techniques associés à ces changements peuvent accéder à une note technique en cliquant ici.

Extension dans l'atmosphère moyenne des systèmes de prévision global et régional au Centre météorologique Canadien.

Le lundi 22 juin à partir de son analyse de surface de 0600 UTC le Centre Météorologique Canadien (CMC) mettra en œuvre des modifications importantes aux systèmes de prévision global et regional menant à l'amélioration des prévisions, surtout aux échéances de 3 à 6 jours du système global de prévision.

Les changements aux systèmes global et régional d'assimilation sont l'extension verticale du domaine du modèle permettant maintenant d'assimiler des données de certains canaux ATOVS, AMSU-A et certaines données d'occultation radio GPS (GPSRO) de même que des nouvelles statistiques d'erreurs de prévision et d'observation.

Les modifications appliquées aux modèles global et régional consistent à monter le toit du modèle à 0,1 hPa (64 km), remplacer la coordonnée verticale de type sigma, (eta au CMC), par une nouvelle coordonnée hybride avec plus de niveaux à la verticale et utiliser un schéma représentant les effets des ondes de gravité sous-maille de sources non-orographiques.

Des changements uniquement au modèle global sont de remplacer le schéma de transfert radiatif par un qui est plus complet et précis qui améliorera de façon générale les prévisions de température dans la troposphère.

Les nouveaux systèmes global et régional de prévision ont été testés dans des cycles couvrant au moins deux mois d'été et deux mois d'hiver et ont été évalués pendant la phase de developpement. Les nouveaux systèmes ont été exécutés au cours du printemps 2009 en parallèle avec les systèmes opérationnels. Les sorties parallèles ont aussi été vérifiées contre analyses et contre observations, et ont été évaluées au jour le jour par des météorologues opérationnels.

Les vérifications objectives du global contre données de radio-sondage montrent une amélioration très significative au-dessus de 150 hpa dans la stratosphere, à toutes les échéances de prévision, avec une amélioration constante ressentie dans toute la troposphère. Le biais de la température (géopotentiel) montre une amélioration générale. Dans ce cas le biais froid (bas) augmente un peu. en outre, les biais considerables pour les composantes zonales du vent dans la basse stratosphere se retrouvent largement reduits. Les vérifications contre analyses montrent des améliorations des corrélations d'anomalie (température et géopotentiel), et une réduction générale des erreurs quadratiques moyennes du vent dans la troposphere, à toutes les echeances de prevision. La vérification des QPF montre un changement neutre sur l'Amérique du Nord pour les périodes de test d'été et d'hiver. Des vérifications objectives du régional contre radio-sondage montrent une amélioration importante dans la stratosphère et vont de neutre à légèrement positif dans la troposphère. L'impact en surface est peu significatif cette fois, puisque le nouveau schema de radiation fait partie du système regional depuis mars 2009.

L'évaluation subjective du global montre une amélioration générale pour la période étudiée, mieux reconnaissable pour le geopotentiel a 500 hpa que pour la pression au niveau de la mer ainsi qu'un gain pour les QPFs. Une amélioration a aussi été perçue dans la prévision de 3 à 5 jours d'echéance dans la trajectoire des dépressions sur le Canada Atlantique et la mer de Bering. Aussi, l'évaluation suggère que le nouveau système global réduira la surprevision des tempêtes tropicales comparativement au système en place.

L'évaluation subjective du régional en passe parallèle a démontré des améliorations dans la qualité des champs de masse sur toutes les régions évaluées, sauf l'arctique ou le résultat est neutre.

Des détails additionnels des évaluations subjectives and objectives sont disponibles dans les documents référés ci-dessous.

Tous les systèmes de prévisions qui utilisent en aval les champs du modèle global ou régional, tels que UMOS, SCRIBE et modèles de vagues (WAM), les améliorations attendues seront proportionnelles à celles vues dans les systèmes de prévision global et régional.

Le système UMOS appliqué aux sorties de température du modèle global a subit un nouvel entraînement. Ceci n'a pas été nécessaire pour le système UMOS régional car l'entraînement avait eu lieu auparavant.

Le modèle CHRONOS de qualité de l'air a été mené en parallèle avec les sorties du nouveau modèle régional comme champs météorologiques de pilotage. Comme ces champs résultent d'une interpolation des nouveaux niveaux hybrides vers les anciens niveaux eta, une légère détérioration des scores objectifs fut notée avec le modèle CHRONOS parallèle, cependant aucune divergence significative n'a été vue pendant l'évaluation. C'est une situation temporaire qui sera résolue lors de la mise en œuvre d'améliorations au système de prévision de la qualité de l'air plus tard au cours de l'été.

Les détails des impacts sur le système global de previsions d'ensemble (SPE) des changements au système global se retrouvent dans un GENOT et une note technique qui ont été publiés séparément à cet effet.

Les produits issus des modèles global et régional seront disponibles environ 10 à 15 minutes plus tard qu'auparavant. Le CMC travaille à améliorer les temps de livraison des produits.

Pour plus d'information vous pouvez cliquez ici pour consulter la note officielle annonçant ces changements.

Les usagers voulant plus de détails techniques associés aux changements au modèle global peuvent accéder à une note technique en cliquant ici.

Les usagers voulant plus de détails techniques associés aux changements au modèle régional peuvent accéder à une note technique en cliquant ici.

Le mercredi 10 juin 2009

La mise en œuvre officielle des passes de 0600 UTC et 1800 UTC du Système de Prévision Régional

La transmission le 10 juin 2009 entre 2015 UTC et 2030 UTC des fichiers de matrices scribe produits à partir de la passe de 1800 UTC du modèle GEM-Régional marque la mise en œuvre officielle des passes de 0600 UTC et 1800 UTC du Système de Prévision Régional. Le doublement de la fréquence de production des prévisions à court terme du modèle GEM-Régional vise à mieux répondre aux besoins exprimés par la clientèle du Service Meteorologique du Canada, entre autres ceux du domaine de l'aviation civile.

Ces passes étaient executées en mode expérimental depuis près d'un an. Ces données numériques en formats GRIB et BUFR étaient transmises depuis quelques mois déjà à partir de ces passes intermediaires. De plus, une suite complète de produits de prévision graphiques ou alphanumériques émanant de ces passes sera activée graduellement au cours des prochains mois.

Notez que ces passes sont intégrées jusqu'à 54 heures afin qu'elles soient compatibles avec les passes de 0000 UTC ET 1200 UTC exécutées jusqu'à 48 heures.

Pour de plus amples détails cliquez ici pour consulter la note officielle annonçant ces changements.

Le mardi 31 mars 2009

Améliorations aux systèmes d'assimilation du Centre Météorologique Canadien

Le 31 mars 2009, le Centre Météorologique Canadien procèdera à la mise à jour de ses systèmes d'assimilation des données en utilisant des données satellitaires additionnelles. Ce sont des données GPSRO des satellites METOP et GRACE, les données de vents dérivés (satwinds) de MODIS via la réception directe et des vents de surface océaniques de l'instrument ASCAT sur le satellite METOP. Ces données seront disponibles pour les analyses du modèle GEM-15km et du modèle GEM-global, ainsi que pour le filtre de Kalman d'ensemble. Cette mise à jour vise à maintenir ou améliorer le niveau actuel de données assimilées dans le contexte ou des nouveaux satellites (ou de remplacement) sont lancées dans le cadre des programmes opérationnels satellitaires de la NOAA et d'EUMETSAT.

Lors des tests préparatoires visant à s'assurer de la qualité des nouvelles données, il a été trouvé qu'en moyenne l'impact net sur la performance des modèles était faible jusqu'au jour 3. On a noté une légère amélioration des prévisions globales à partir du jour 4 sur les deux hémisphères. Ce léger impact positif est attribué à la plus grande couverture des données dont les systèmes d'assimilation bénéficient. Toutes les différences observées sont jugées acceptables dans le contexte de nos efforts continus pour maintenir la robustesse de nos systèmes de prévisions.

Pour de plus amples détails concernant ces changements veuillez consulter la note officielle annonçant ces changements.

Le mercredi 12 mars 2009

Améliorations aux systèmes global et régional d'assimilation de données et au système régional de prévision au Centre Météorologique Canadien. (Cette implantation était originalement prévue pour le 11 mars 2009)

À partir du 12 mars 2009 à 0600 UTC, les systèmes régional et global d'assimilation de données du Centre Météorologique Canadien seront modifiés pour incorporer de nouvelles données satellitaires. De plus, le modèle du système régional de prévision sera amélioré par l'introduction d'un nouveau schème de transfert radiatif et par l'extension du domaine de la grille coeur à resolution uniforme pour mieux couvrir les régions arctiques.

Concernant les modifications aux systèmes global et régional d'assimilation de données, les données de radio-occultation (GPSRO) provenant des six satellites COSMIC seront assimilées par les systèmes d'assimilation global et régional. Il s'agit de profils de réfractivité obtenus des mesures gps à bord de ces satellites. La réfractivité est directement fonction de la température et de l'humidité. Ces données sont utilisées à partir de 1 km au dessus du sol jusqu'à 30 km. Ces profils sont aussi disponibles à partir des satellites GRACE, CHAMP et METOP mais ces derniers instruments ne seront utilisés que plus tard.

Les changements toucheront le système d'assimilation global 4d-var et le système d'assimilation régional 3-dvar et ne seront portés sur le filtre de kalman du système d'ensemble qu'à une date ultérieure.

Le modèle GEM du système global de prévision demeure quant à lui inchangé.

Ces changements représentent une augmentation significative dans le nombre de profils de température et l'impact est multiple. Les données GPSRO ont peu de biais et sont réputées pour bien détecter la position de la tropopause. Durant les tests nous avons noté des améliorations en haut de 300 hpa autant dans le champ d'essai que dans les analyses, En comparant avec les radiosondages. ceci était vrai pour les régions sur le globe mais surtout dans l'hémisphère sud. Un autre impact significatif de ces observations supplémentaires vient de la réduction des biais dans la stratosphère qui influe sur l'assimilation des radiances satellitaires provenant de AMSU et AIRS. nous avons noté un ajustement de la correction de biais nécessaire pour ces radiances.

Concernant les modifications au modèle GEM du système régional de prévision le schème précédent de transfert radiatif pour le rayonnement solaire et infrarouge a été remplacé par un paramètrage plus précis et très efficace basé sur la méthode cdk, developpée par Li et Barker (2005) (utlisation la k-distrbution corrélée). L'impact principal de ce nouveau schème radiatif est une réduction d'un biais froid connu de la température à la surface. Le réchauffement conséquent diminue la fréquence d'erreurs froides marquées et représente un gain même si la fréquence d'erreurs chaudes augmente. En été, le réchauffement est prévu d'agir la nuit, tandisqu'il est prévu d'agir autant le jour que la nuit durant l'hiver.

Le coeur de la grille à résolution uniforme a aussi été étendu sur les régions Arctiques. Le pole nord et la majorité de l'ocean arctique sont donc couverts par la nouvelle grille. La résolution horizontale dans le coeur de la grille demeure inchangée à 15 km. Les champs montrent plus de détails dans la région d'expansion du coeur de la grille. conséquemment, les systèmes météos qui affectent cette region et les regions adjacentes jouiront de meilleures analyses et prévisions. Il est à noter que les points de grille de la nouvelle grille et de l'ancienne grille ne sont pas colocalisés. En consequence, les usagers qui extraient des données à partir des sorties directes du modèle pourraient avoir à reviser leurs procédures, comme par exemple, la sélection d'un point de grille représentatif pour une latitude et une logitudes données.

Pour de plus amples détails concernant les évaluations et les impacts sur d'autres produits veuillez consulter la note officielle annonçant ces changements.

Les usagers voulant plus de détails techniques concernant l'ajout de nouvelles données satellitaires dans les systèmes peuvent lire la note technique associée en cliquant ici.

Les usagers voulant plus de détails sur les changements associés au modèle régional peuvent cliquer ici pour accéder au document technique à ce sujet.

Le mercredi 4 mars 2009

Extension de la portée de la prévision publique aux jours 6 et 7

La portée de la prévision publique régulière couvrant présentement les jours 1 à 5 sera augmentée pour couvrir les jours 6 et 7 à partir du 4 mars 2009 à 1700 UTC. Cette amélioration nécessitera des modifications à la production des matrices scribe et au système scribe lui-même.

Des vérifications ont montré que les paramètres météorologiques prévus par le système de prévision d'ensemble Canadien sont supérieurs à ceux basés sur le modèle global déterministe aux jours 6 et 7 en plus de démontrer une meilleure stabilité d'une intégration à l'autre.

Une nouvelle série de matrices scribe est produite à partir du système de prévision d'ensemble Canadien et a été transmise depuis le 12 novembre 2008. Ces matrices seront utilisées pour la prévision des jours 6 et 7. Ces matrices seront basées sur les intégrations de 0000 UTC et 1200 UTC pour être disponibles vers 0530 UTC et 1730 UTC.

Des détails au sujet de ces changements sont disponibles dans la note officielle annonçant ces changements.

Les usagers voulant plus de détails techniques peuvent lire la note technique en cliquant ici.

Le mercredi 28 mai 2008

Améliorations aux système d'assimilation globale, régionale et d'ensemble du CMC

Le mercredi 28 mai 2008, à 12 UTC, les changements suivants seront incorporés dans les systèmes d'assimilation global, régional et d'ensemble du Centre météorologique canadien.

Les systèmes d'assimilation 4d-var (quadri-dimensionnel variationnel) pour le modèle global, 3d-var pour le modèle régional et filtre de kalman d'ensemble (pour le système de prévision d'ensemble) intègreront de nouvelles données d'observation.

Premièrement, les données de radiance infrarouge de 87 canaux de l'instrument AIRS du satellite AQUA de la NASA et les données de radiance micro-ondes (7 canaux) de l'instrument SSM/I des satellites f-13 et f-14 du DMSP seront assimilées dans les systèmes d'assimilation des modèles global et regional seulement.

Ensuite les données de vents de surface océanique du diffusiomètre seawinds du satellite QUICKSCAT, les vents satellitaires GOES déduits de l'imagerie du canal 3,9 microns ainsi que l'ajout des données des instruments AMSUA et AMSUB ou MHS provenant des extremités de la fauchee des satellites de la NOAA et du satellite AQUA de la NASA seront assimilés dans les sytèmes d'assimilation des modèles global et régional ainsi que dans le système de previsions d'ensemble.

De plus, un système dynamique de correction de biais des radiances satellitaires sera mis en œuvre avec ces changements. Un autre changement aux systèmes d'assimilation sera le passage à la version 8 de RTTOV (modèle de transfert radiatif rapide) en plus d'un nouvel interpolateur vertical (de la coordonnée RTTOV à celle de GEM) pour l'assimilation des radiances pour les modèles global et régional.

Finalement, ceci s'accompagnera de la suppression du canal 3 des données AMSUA (étant contamine par la contribution de la surface) ainsi que de l'introduction d'un filtre nuageux pour les données satellitaires AMSUB ou MHS.

Le nouveau système d'ensemble assimilera les observations des profileurs de vent. Ce systeme utilisera dorénavant les observations de la première passe du contrôle de qualité (background check) au lieu de la passe variationnelle finale. Ainsi le système d'ensemble gagnera 40 minutes sans perte significative dans la qualité des prévisions.

Le modèle GEM utilisé pour les prévisions globales et régionales ne subira pas de modifications à l'exception d'un correctif affectant la diffusion des vents aux niveaux tout près du toit du modèle.

Pour plus d'information, svp consultez l'annonce officielle.

Les usagers voulant plus d'informations technique peuvent consulter cette note technique.

Le mardi 11 mars 2008

Améliorations du programme de prévision de la CAS

Le mardi 11 mars 2008, plusieurs améliorations ont été apportées au système de traitement qui soutient le projet pilote national de la Cote Air Santé (CAS).

  1. Le traitement des observations a été devancé de 10 minutes, passant de 50 à 40 minutes après l'heure afin d'améliorer la rapidité de livraison au public des observations utilisées pour la CAS.

  2. Préparation de la distribution dans les régions de la version 3.10 du logiciel SCRIBE (la première version à inclure une composante qualité de l'air), les sorties du modèle opérationnel de prévision de qualité de l'air CHRONOS ont été ajoutées aux matrices SCRIBE.

  3. Les fonctionnalités logicielles ont été ajoutées de telle sorte que la ville de Montréal possède maintenant un pilote officiel de site de prévision. Toutefois, la diffusion publique du produit pour la ville de Montréal n'est pas encore commencée.

2008

CMC réduit de 24h à 12h le temps de décalage dans les conditions initiales de son système automatisé de prévisions saisonnières

Description du système :

  • Système à 2 niveaux
  • Anomalie persistante de la TSM sans modèle océanique
  • Glace de mer détendue vers la climatologie
  • 4 modèles GEMCLIM + SEF+ GCM2 + GCM3
  • 40 membres ; 10 membres pour chaque modèle
  • 12 h de décalage par rapport aux conditions initiales
  • 12 saisons ; 0 et 1 délai
  • Rétrospectives 1969-2004

Le jeudi 22 novembre 2007

Extension du projet pilote national CAS

Le jeudi 22 novembre 2007, la Cote Air Santé (CAS) projet pilote a été officiellement étendu à 14 villes de la Colombie-Britannique. Ces villes comprennent 4 sites dans la région de Vancouver métropolitain, Bas-Fraser-centre, Bas-Fraser-est, Okanagan-sud, Okanagan-centre, Okanagan-nord, Kamloops, Prince George, Quesnel, Nanaimo/Parksville et Victoria/Saanich.

Le projet pilote de la CAS a été officiellement lancé le 9 juillet 2007 dans un effort réunissant Environnement Canada, Santé Canada, ainsi que divers partenaires régionaux et municipaux. Les 14 nouveaux sites s'ajoutent à la ville de Toronto qui a été la première ville à participer au programme. D'autres municipalités se joindront au programme dans les prochains mois.

La nouvelle CAS est le premier indice concernant la santé à intégrer la qualité de lair et ses effets connus sur la santé. Le CAS tient compte de l'effet sur la santé de l'exposition, même en faible concentration, de différents polluants. Les observations des CAS pour certaines municipalité sont disponibles à toutes les heures et les prévisions de deux jours sont émises deux fois par jour.

Le mardi 10 juillet 2007

Améliorations majeures au système de prévision d'ensemble (SPE)

Mardi le 10 juillet 2007 à partir de la passe de 12TU le Centre météorologique canadien (CMC) implanta un nouveau système de prévisions d'ensemble (SPE).

Des modifications majeures ont été apportées au système d'asssimilation des données du système SPE. L'erreur modèle sera mieux simulée et aidera à augmenter la variance des analyses. Ce nouvel ensemble de 96 champs d'essai sera produit pour différents temps de projection soit 3,4.5,6,7.5 et 9 heures au lieu de 6 heures seulement. Cela sera plus précis pour le calcul des écarts entre la prévision et l'observation.

Des modifications majeures ont aussi été apportées à la portion prévision du SPE. Le nombre de membres du SPE est passé de 16 à 20, tous les membres sont maintenant des modèles GEM, la resolution horizontale des modèles GEM a été augmentée à une grille de calcul de 400x200 points (0,9 degré ou 100 km à l'équateur), les paramétrages physiques ont été élargis pour inclure le schéma de convection profonde de Kain et Fritsch et la formulation de la longueur de mélange de Bougeaud-Lacarrere.

L'usage d'une grille à plus haute résolution et le plus grand nombre de membres font en sorte que les prévisions du nouveau SPE seront disponibles environ 30 minutes plus tard qu'avant. Nous travaillons à accélérer la livraison des produits dérivés du SPE.

Les intéressés pourront trouver tous les détails des changements dans cette note officielle du changement.

Le lundi 9 juillet, 2007

Lancement du projet pilote national CAS

Le lundi 9 juillet 2007, le projet pilote de la Cote Air Santé (CAS) a été officiellement lancé dans un effort réunissant Environnement Canada, Santé Canada, ainsi que divers partenaires régionaux et municipaux. La ville de Toronto est la première agglomération à participer au programme. D'autres villes se joindront au programme dans les prochains mois.

La nouvelle CAS est le premier indice concernant la santé à intégrer la qualité de lair et ses effets connus sur la santé. Le CAS tient compte de l'effet sur la santé de l'exposition, même en faible concentration, de différents polluants. Les observations des CAS pour certaines municipalité sont disponibles à toutes les heures et les prévisions de deux jours sont émises deux fois par jour.

Le mercredi, 4 juillet, 2007

Changements majeurs au système de prévision régional

Le mercredi, 4 juillet, 2007, à 12 TU, le Centre météorologique canadien implantera des changements majeurs dans son système régional GEM (Global Environnemental Multi-échelle) de prévision.

La longueur du cycle du system régional d'assimilation des données (SRAD) passera de 12 à 6 heures. Les cycles SRAD produisant les analyses régionales de 12 UTC et 00 UTC seront initiés à partir des analyses du cycle global d'assimilation de données de 06 UTC et 18 UTC, respectivement.

Les statistiques d'erreur de prévision du modèle ont été mises à jour permettant une augmentation de la résolution verticale de l'analyse régionale de 28 à 58 niveaux. De plus le système d'assimilation utilise la procédure FGAT (First Guess at Appropriate Time) ce qui signifie que les écarts entre le champ d'essai et les observations sont calculés et tenus en compte au temps d'observation.

La sélection spatiale et temporelle des données reste inchangée de sorte que la quantité de données utilisées par le SRAD reste similaire. Enfin le modèle régional bénéficiera d'une nouvelle analyse régionale d'épaisseur de neige utilisant les chutes de neige prévues par le sytème de prévision régional comme champ d essai.

Des détails au sujet de ces changements sont disponibles dans la note officielle annonçant ces changements.

Les usagers voulant plus de détails techniques peuvent lire la note technique en cliquant ici.

2007

Le système automatisé de prévisions saisonnières du CMC comprend maintenant quatre types de modèles et des membres supplémentaires

Le système automatisé de prévisions saisonnières du CMC utilise maintenant un total de 40 membres provenant de 4 types de modèles différents : 10 membres - modèle GEMCLIM, 10 membres - modèle MCG3, 10 membres - modèle SEF et 10 membres - modèle MCG2. Le système produit une prévision avec un délai de zéro mois et une prévision avec un délai d'un mois.

Le mardi, 31 octobre, 2006

Changements majeurs au système de prévision global

Le mardi 31 octobre 2006, à 12 TU, le Centre météorologique canadien implantera des changements majeurs dans son système global GEM (Global Environnemental Multi-échelle) de prévision.

En particulier, la résolution horizontale passera d'environ 100 km (400 x 200 points de grille) à près de 33 km aux latitudes moyennes (800 x 600 points de grille), le nombre de niveaux dans la verticale augmentera de 28 à 58, le toit du modèle demeurant à 10 hpa et le pas de temps sera reduit en consequence.. La configuration physique du modèle de prévision sera substanciellement modifiée en particulier, l'ensemble condensation-précipitation changera considérablement. Le scheme de surface ISBA a lui aussi été introduit dans le système global.

Un nombre important d'améliorations ont aussi été apportés à l'analyse utilisée par le modèle. Les statistiques d'erreur de prévision ont été recalculées, une amélioration de 40% de l'efficacité computationnelle du système d'assimilation de données 4d-var a été réalisée et les temps de coupure pour l'inclusion des observations ont été légèrement modifiés pour livrer les analyses opérationnelles dans approximativement les mêmes temps qu'avant.

Les produits opérationnels seront disponibles un peu plus tard avec l'implantation de ce modele global soit approximativement 40 minutes plus tard que présentement. En particulier les données aux points de grille en format grib seront disponibles environ 40-55 minutes plus tard qu'elles le sont présentement. Nous serons en mesure d'améliorer les temps de livraison des produits suite à une augmentation de puissance ordinateur prévue tôt en 2007.

Des détails au sujet de ces changements sont disponibles dans la note officielle annoncant ces changements.

Les usagers voulant plus de détails techniques peuvent lire la note technique en cliquant ici.

Le mardi 13 décembre 2005

Changements importants au système de prévision d'ensemble (SPE)

Mardi le 13 décembre 2005 à 12 heures (TUC) le Centre météorologique canadien mettra en œuvre un changement majeur au système de prévision densemble (SPE).

D'une part, le système d'assimilation basé sur le filtre de Kalman d'ensemble (FKEn) va commencer à utiliser de nouveaux types d'observations et d'autre part, il bénéficiera de certaines améliorations structurelles.

L'ensemble des modèles de prévision a été révisé afin d'obtenir une meilleure simulation du cycle diurne et de réduire les biais des modèles. Les prévisions seront émises 2 fois par jour et la période de prévision passera de 10 à 16 jours.

Vous trouverez les détails de ces changements dans la note officielle.

Le mercredi 7 décembre 2005

Assimilation de nouvelles données satellitaires

Le Centre météorologique canadien implantera le mercredi 7 décembre 2005 une mise à jour au système d'assimilation en incluant les données des satellites NOAA-18 et METEOSAT-8 récemment mis en orbites. Pour l'instant seules les analyses des modèles GEM global et régional bénéficent de cette mise à jour. L'effet sur les prévisions de ces modèles a été évalué comme étant neutre, ce qui attendu pour une telle mise à jour.

Vous trouverez les détails de ces changements dans la note officielle.

Le jeudi 21 juillet 2005

Système de prévision de vagues

Le Centre météorologique canadien implantera le jeudi 21 juillet 2005 un changement au système de prévision de vagues sur l'Atlantique et le Pacifique. De plus, cette implantation sera accompagnée de l'introduction de 4 nouvelles fenêtres de prévision sur les Grands-Lacs suivants : Ontario, Érié, Huron et Supérieur.

Vous trouverez le détail de ces changements à l'intérieur de la note officielle.

Le mercredi 6 juillet 2005

Amélioration de la prévision de la qualité de l'air du modèle Chronos

Le Centre météorologique canadien implantera le 6 juillet 2005 une nouvelle version du modèle de prévision de la qualité de l'air Chronos. Les émissions anthropogéniques de 1995 seront remplacées par des émissions provenant des inventaires de 2000-2001. De plus le traitement des inventaires a été fait par le système SMOKE (Sparse Matrix Operator Kernel Emissions) au lieu du système de traitement canadien des émissions CEPS. Les émissions biogéniques ont aussi été modifiées. Elles utilisent des taux d'émissions basées sur BEIS3 au lieu de BEIS2 associées aux types de végétation de BELD3 au lieu de USGS (U.S. Geologival Survey). En clair, on utilise maintenant plus de types de végétations avec des taux d'émissions mis à jour.

Vous trouverez le détail de ces changements à l'intérieur de la note officielle.

Amélioration de la prévision d'accumulation de précipitations en situation estivale du modèle GEM régional

Le Centre météorologique canadien implantera le 6 juillet 2005 un changement mineur au système régional de prévision dans le but d'améliorer la prévision d'accumulation de précipitations en situation estivale. Ce changement est accompagné de l'introduction d'une analyse de température de la mer à plus haute résolution et basée sur un ensemble de données plus complet.

Vous trouverez le détail de ces changements à l'intérieur de la note officielle.

Le mardi 15 mars 2005

Le 4D-Var: une amélioration majeure au système canadien d'assimilation globale des données

Le système d'assimilation 3D-Var (Tridimensionnel variationnel) pour la suite de prévisions globales sera étendu pour devenir un système 4D-Var. Cette extension, utilisant le temps comme quatrième dimension du système d'analyse, signifie que l'analyse n'est plus une image fixe des conditions atmosphériques au moment de l'analyse (comme dans le 3D-Var qui produit cela pour les heures synoptiques principales). En effet, le système 4D-Var produit une évolution temporelle des conditions atmosphériques durant la fenêtre temporelle d'assimilation (pour cette mise en Suvre, cette fenêtre a été choisie de façon cohérente avec le 3D-Var, soit 6 heures centrées autour des heures synoptiques principales). Pour ce faire, le modèle GEM devient partie intégrante du processus d'assimilation, en plus des observations distribuées dans la fenêtre temporelle. Le schéma 4D-Var calcule la meilleure concordance entre les observations et les prévisions du modèle. L'analyse qui en résulte est en bien meilleur équilibre dynamique et contribue à une amélioration importante de la performance du système global.

Vous trouverez le détail de ces changements à l'intérieur de la note officielle.

Deux articles publiés sont disponibles (en anglais seulement).

(1) Cliquez ici pour l'article de Juin 2007 du MWR: Extension of 3DVAR to 4DVAR: Implementation of 4DVAR at the MSC.

(2) Cliquez ici pour l'article de Juin 2007 du MWR: Impact of Different Components of 4DVAR on the Global Forecast System of teh MSC.

La note technique publiée au moment de l'implementation en 2005 est toujours disponible en cliquant ici. De même, ces documents sur la vérification objective et subjective sont aussi disponibles.

Le jeudi 13 janvier 2005

Amélioration de la prévision de température de surface du GEM régional

Le Centre météorologique canadien implantera le jeudi 13 janvier 2005 un changement mineur au système régional de prévision dans le but d'améliorer la prévision des températures nocturnes de surface. Il a été noté que le modèle GEM régional opérationnel prévoit des températures de surface excessivement froides surtout en période hivernale, par ciel dégagé et lorsque la circulation de bas niveau est faible. Ce problème est noté de façon plus systématique en régions montagneuses ainsi que dans les régions Arctiques. Le changement vise à corriger ce problème.

Vous trouverez le détail de ces changements à l'intérieur de la note officielle.

Le mercredi 12 janvier 2005

Mise en œuvre du filtre de Kalman d'ensemble dans le système de prévision d'ensemble

Le Centre météorologique canadien a implanté le mercredi 12 janvier 2005 pour la passe de 00Z un changement majeur au cycle d'assimilation du Système de Prévision d'Ensemble. La technique de l'Interpolation Optimale a été remplacée par un cycle d'assimilation basé sur le Filtre de Kalman d'Ensemble. La configuration des 16 modèles utilisés pour produire la prévision de 10 jours n'a pas été modifiée. Les premières prévisions utilisant cette nouvelle technique d'assimilation ont été produites dans la passe de 00Z du 13 janvier 2005.

Vous trouverez le détail de ces changements à l'intérieur de la note officielle.

Une note technique plus détaillée est disponible en cliquant ici.

Le mardi 21 septembre 2004

Ajout de nouvelles données aux systèmes dassimilation globale et régionale du CMC.

À compter du mardi 21 septembre 2004, à 12TU, le système dassimilation 3D-VAR (Tri-dimensionnel variationnel) régional et global ingérera de nouvelles données dobservation. Tout dabord, on assimilera les données de radiance infrarouge du canal 6,7 microns du satellite GOES-12 (Est) en plus de celles déjà assimilées du satellite GOES-10 (Ouest). Ensuite, les données de radiance satellitaire de linstrument AMSU/A du satellite AQUA de la NASA seront aussi assimilées. Ceci augmentera la couverture actuelle des observations AMSUA en provenance des satellites NOAA-15 et NOAA-16 et compensera en partie pour la perte de l'instrument AMSUA du satellite NOAA-17 en octobre dernier. On modifiera aussi les processus de sélection des données ATOVS (AMSUA et AMSUB) et on appliquera le contrà´le de qualité variationnel aux données ATOVS. Troisièmement, on assimilera également les données de vents satellitaires dans les régions polaires dérivées de l'imagerie MODIS des satellites AQUA et TERRA de la NASA. Nous modifierons aussi le processus de sélection dans le but d'augmenter la quantité des vents satellitaires du satellite GOES-P. Enfin, on assimilera une sélection des données des profileurs de vents aux USA.

Vous trouverez le détail de ces changements à l'intérieur de la note officielle.

Un document technique plus détaillé est aussi disponible.

Le mardi 18 mai 2004

Implantation du modèle GEM régional à 15km et améliorations au système d'assimilation de données régional

Le CMC implantera des changements majeurs au système régional de prévision le mardi 18 mai 2004 à compter de 12 UTC. La résolution horizontale du modèle de prévision régional GEM augmentera de 0,22 degré (près de 24 km) à 0,1375 degré (près de 15 km) dans la portion uniforme de la maille. Le nombre de niveaux dans la verticale passera de 28 à 58, alors que le toit demeurera à 10 HPa. Des améliorations ont été apportés à la physique du modèle. Le schéma de Kain-Fritsch remplacera le schéma de Fritsch-Chappell pour la convection profonde et un nouveau schéma de convection restreinte, basé sur une fermeture de type Kuo, complétera le sélectif schéma de convection profonde. De plus, une nouvelle paramétration de l'orographie non résolue (schémas du ralentissement dû aux ondes de gravités et terme de blocage) a été introduite.

Des changements seront aussi apportés au système régional d'assimilation de données. En effet, le système utilisera les radiances satellitaires produites par les instruments AMSU/B en plus des données produites par les instruments AMSU/A qui sont actuellement assimilés. Les radiances dans le canal 6,7 micron du satellite GOES-W (IR-GOES) seront également assimilées. L'ajout des données AMSU/B et IR-GOES, qui sont sensibles à la température et à l'humidité atmosphérique, a un impact plus important au dessus des océans où davantage de canaux sont assimilés. Ces changements sont les mêmes que ceux qui ont été implantées dans le système global en juin 2003. Il s'agit d'une mise à niveau du système régional afin de rendre les deux systèmes équivalents.

Vous trouverez le détail de ces changements à l'intérieur de la note officielle.

Aussi, un document technique plus détaillé est disponible.

2004

Le CMC remplace le modèle SEF par le modèle GEMCLIM dans son système automatisé de prévisions saisonnières

Le CMC a remplacé son modèle SEF par le modèle GEMCLIM. GEMCLIM (RPN/CMC) + GCM2(CCCma) De 4 à 12 saisons ; toujours 0 délai Hindcast étendu: 1969-2004

Le jeudi 19 juin 2003

Amélioration au système d'assimilation globale

Le système dassimilation 3D-VAR (Tri-dimensionnel variationnel) ingérera à compter du 19 juin 2003 des données de radiance satellitaire de l'instrument AMSU/B, en plus des données déjà assimilées provenant de linstrument AMSU/A. Ces deux instruments font partie du sondeur ATOVS à bord des satellites NOAA-15, NOAA-16 et NOAA-17. On assimilera également les données de radiance infrarouge du canal 6,7 microns du satellite GOES-W. Ces données de AMSU/B et GOES-IR sont sensibles à la température et à l'humidité. L'addition de ces canaux a donc un grand impact sur les analyses d'humidité. Il en résulte une amélioration importante des analyses dhumidité et un certain gain dans la performance du modèle global. Vous trouverez le détail de ces changements à l'intérieur de la note officielle. Les contraintes temporelles imposées par la conversion au superordinateur IBM ne nous ont pas permis d'incorporer ces données dans le système d'assimilation et de prévision du modèle GEM régional. Le système régional continuera donc d'assimiler le même jeu de données que présentement. Il y aura quand même un certain impact sur le cycle régional car ce dernier est alimenté au temps initial par l'analyse globale. Nous travaillons présentement à incorporer ces données dans le système régional mais nous ne pourrons le faire avant que le nouveau superordinateur ne devienne opérationnel.

Février, mars et avril 2002

Changements mineurs au système opérationnel en février, mars et avril 2002:

19 février 2002 : On a effectué une correction dans le système d'assimilation de données régional et global à l'étape de l'éclaircissage ("thinning") des données SATWINDS pour mieux traiter les données près des bordures des boîtes de sélection. Aussi une correction a été faite à la production des données Humsat. En effet, un bogue faisait en sorte que la fraction nuageuse du jour était parfois erronée.

27 mars 2002 : On a amélioré le processus d'éclaircissage des données d'avions dans les systèmes d'assimilation de données régional et global. Aussi, une modification a été apportée au critère de rejet du test de background pour les données "dropsondes" réduisant ainsi les rejets des vents au-dessus du Pacifique. De plus, on a effectué une correction à l'interpolateur près des pôles de calcul dans le modèle GEM pour éviter les problèmes dans le traitement des données à ces points.

24 avril 2002 : On a apporté une modification dans le calcul du géopotentiel en coordonnées pression à la prévision 48 heures du modèle GEM régional. Depuis le 11 janvier 2001 le géopotentiel en pression était obtenu via une interpolation cubique des champs du modèle en coordonnées eta. Récemment, on a démontré que cette méthodologie causait une dégradation du géopotentiel autour et en haut du niveau 250 hPa. En conséquence, la méthodologie d'une interpolation linéaire, après un recalcul du géopotentiel, a été réintroduite pour régler ce problème de précision. L'impact de ce problème est assez limité au niveau météorologique. Par contre, ce problème affectait négativement les scores de vérifications mensuelles du géopotentiel autour et en haut du niveau 250 hPa.

Le mardi 11 décembre 2001, 12Z

Implantation d'un changement majeur à l'analyse ainsi que d'une amélioration au modèle GEM global

CMC Opérations implantera une modification majeure au système d'assimilation global et régional de prévision le mardi 11 décembre 2001 à 12 UTC. De plus, des modifications seront fait au modèle GEM global en vue d'améliorer le traitement du vent au-dessus des montagnes. Le changement le plus important sera l'assimilation directe de la température et de la pression de surface en remplacement du géopotentiel qui sera désormais une variable diagnostiquée. Aussi, le nombre de niveaux de radiosondes assimilés passera de 16 à 27. On assimilera aussi des jeux de données additionels : les dropsondes, les températures en provenance des ACARS et des AMDAR, cinq canaux TOVS supplémentaires sous 500 hPa et les SATWINDS de GOES 8 et de GOES 10. Le nouveau schème d'assimilation comprendra aussi un module de contrôle de qualité sommaire ("background check") pour filtrer les erreurs grossières et un module de contrôle de qualité variationnel complet. Cet ensemble remplace celui qui faisait appel à l'approche par interpolation optimale. Tous ces changements sont communs tant au système d'assimilation global que régional.

Les changements au modèle GEM global incluent une correction numérique au schème de traitement de la traînée due aux ondes de gravité et ajouté un terme de blocage de bas niveau au schème de paramétrage de l'orographie sous-maille. Pratiquement, il en résultera un meilleur traitement du vent au-dessus des hautes montagnes comme les Rocheuses ou l'Himalaya.

Vous trouverez ici l'annonce officielle de ce changement. Un document détaillé (Version en PDF) décrit l'ensemble de ces modifications ainsi que leur impact positif significatif sur les systèmes d'assimilation et de prévision global et régional.

Le mardi 11 septembre 2001, 12Z

Implantation du schème ISBA dans le modèle GEM régional

CMC Opérations a implanté une modification au système régional de prévision le mardi 11 septembre 2001 à 12 UTC. Un nouveau module de surface connu sous l'acronyme ISBA (Interactions Surface-Biosphère-Atmosphère) a remplacé le schéma «force-restore». Le schème ISBA tient compte des flux de température, d'humidité et de momentum au-dessus de différentes surfaces (terre, eau, glaces marines et glaciers). Les flux calculés associés à chacun de ces types de surface sont combinés sur chaque tuile du modèle selon leur poids respectif. Ces flux sont ensuite utilisés comme conditions de surface pour les calculs de diffusion verticale. Le schéma force-restore ne considérait qu'un type de surface continentale à chaque tuile.

Vous trouverez le détail de ces changements à l'intérieur de la note officielle.

Le jeudi 7 juin 2001 à 06Z

Implantation des données ATOVS-1B dans le système global et régional d'analyse

CMC Opérations a implanté une modification au système global et régional d'assimilation des données et de prévisions le jeudi 7juin à 0600 UTC. Les données TOVS-1D reçues par le GTS (Réseau Global de Télécommunications) ont été remplacées par les données ATOVS-1B. Les ATOVS-1B sont recuillies directement d'un serveur de NESDIS via l'internet. Il faut noter que ces données proviennent des satellites NOAA-15 et NOAA-16. Etant d'un format plus cru, les ATOVS-1B sont calibrées au CMC. Aussi nous recevons approximativement 670,000 observations par 24 heures ce qui représente une augmentation importante par rapport au volume des données TOVS-1D. L'effet de l'introduction des données ATOVS-1B a été étudié au cours des derniers mois. Les résultats suggèrent une amélioration de la qualité des prévisions, surtout dans l'hémisphère sud.

Le jeudi 11 janvier 2001 à 12Z

Améliorations à l'analyse régionale: coordonnées "eta" et ajout des données TOVS et ACARS/AMDAR

CMC Opérations implantera une modification au système régional d'assimilation des données et de prévisions le jeudi 11 janvier 2001, à 1200 UTC. Nous introduirons dans le système régional d'assimilation des données les modifications incorporées au système global d'assimilation des données en juin (analyse sur les niveaux eta du modèle) et en septembre dernier (ajout des données AMDAR/ACARS et des radiances TOVS). L'assimilation 3D-VAR (3-D VARiationnel) se fera donc sur les coordonnées du modèle et utilisera dorénavant des observations d'avions prises de façon automatique, c'est à dire les données ACARS et AMDAR, en plus des données AIREP qui sont présentement assimilées. S'ajoutent également à cela les radiances satellitaires TOVS/ATOVS des satellites NOAA 14 et 15 qui remplaceront les SATEM (profils de température dérivés des radiances) provenant de NOAA 14.

Vous trouverez le détails de ces changements à l'intérieur de la note officielle.

Aussi des documents plus techniques sur l'assimilation des TOVS et des données ACARS/AMDARS sont aussi disponibles.

Le mercredi 27 septembre 2000 à 12Z

Améliorations à l'analyse globale: ajout des données TOVS et ACARS/AMDAR

CMC Opérations implantera une modification au système global d'assimilation des données et de prévisions le mercredi 27 septembre 2000, à 1200 UTC. L'assimilation 3D-VAR (3-D VARiationnel) utilisera dorénavant des observations d'avions prises de façon automatique, c'est à dire les données ACARS et AMDAR, en plus des données AIREP qui sont présentement assimilées. S'ajoutent également à cela les radiances satellitaires TOVS/ATOVS des satellites NOAA 14 et 15 qui remplaceront les SATEM (profils de température dérivés des radiances) provenant de NOAA 14.

Aussi des documents plus techniques sur l'assimilation des TOVS et des données ACARS/AMDARS sont aussi disponibles. Notez que le système régional d'assimilation et de prévision demeure inchangé.

Le mercredi 14 juin 2000 à 12Z

Implantation d'une nouvelle analyse globale en coordonnées "eta"

CMC Opérations implantera des modifications au système global d'assimilation des données et de prévisions le mercredi 14 juin 2000 , à la passe de 12Z. La nouvelle analyse globale en coordonnées "eta" sera implanté opérationnellement. L'assimilation 3D-Var s'effectura dorénavant directement sur les 28 niveaux eta du modèle GEM au lieu des 16 niveaux de pression actuels. En même temps, nous installerons une nouvelle version du modèle GEM en configuration globale dont l'impact principal est d'augmenter l'activité dans le modèle global.

Vous trouverez plus de renseignements sur ces implantations à l'intérieur de la note officielle. Le système d'assimilation et de prévision régional demeure inchangé.

Le système d'assimilation et de prévision régional demeure inchangé.

Le mercredi 14 octobre 1998 à 12Z

Implantation d'un nouveau modèle de prévision global

CMC Opérations implantera la version globale grille uniforme du modèle GEM le mercredi 14 octobre 1998 à la passe de 12Z. Le modèle GEM en configuration globale remplacera la version actuelle T199 du modèle spectral global SEF qui est présentement utilisé pour produire les prévisions a moyen et a long terme au CMC. Le nouveau modèle, qui a une résolution latitude-longitude de 0,9°, sera également utilisé dans le système d'assimilation global de données pour générer les champs d'essai utilisés dans la production des analyses globales.

La note officielle (GENOT) décrit les principales différences entre GEM global et le spectral SEF et résume le résultats des évaluations objectives et subjectives de la passe parallèle qui s'est déroulée au cours des 5 derniers mois. L'article de Côté et al. (1997) (PDF) donne encore plus de détails au sujet du modèle GEM.

Avec cette implantation le CMC se dote d'un système unifié de prévision dans lequel un seul modèle (GEM) est utilisé dans différentes configurations (globale, régionale, locale). Après avoir tourné un modèle barotrope depuis les années 1960 le CMC a implanté une première version du modèle spectral hémisphérique T20L5 en 1976. Quinze ans plus tard, en 1991, la version globale (T79L21) du modèle spectral SEF a fait son entrée. La résolution horizontale du modèle a passé à T119 en 1993 puis à T199 (100km) en 1995. Notez que le modèle SEF continuera d'être utilisé pour les prévisions mensuelles et saisonnières ainsi que dans le système des prévisions des ensembles.

Le mardi 15 septembre 1998 à 12Z

Implantation du modèle régional GEM 24 km

CMC Opérations implantera une nouvelle version du modèle régional GEM le mardi 15 septembre 1998 à la passe de 12Z. Les principaux changements touchent la résolution horizontale de la maille du modèle, qui est augmentée de 35 km à 24 km, et la paramétrisation des processus physiques. Vous trouverez plus de renseignements dans la note officielle (GENOT).

Le mercredi 11 mars 1998 à 12Z

Implantation de la nouvelle analyse de neige

CMC Opérations implantera le mercredi 11 mars 1998, à 12Z, une nouvelle analyse d'épaisseur de neige au sol. Cette nouvelle analyse aura, entre autres choses, une meilleure résolution spatiale et temporelle et tiendra compte des observations synoptiques intermédiaires. De plus, on a grandement amélioré l'algorithme d'analyse. Pour de plus amples renseignements, consultez la note officielle (GENOT) ou la documentation détaillée (Version en PDF).

Le jeudi 22 janvier 1998 à 00Z

Amélioration au schéma « force-restore » de GEM.

CMC Opérations a implanté le jeudi 22 janvier 1998 à 00Z une modification au modèle GEM. Il s'agit d'une amélioration au schéma « force-restore » du modèle qui a pour fonction de calculer la température et l'humidité à la surface du modèle. Les modifications auront pour effet d'améliorer les prévisions de température et de point de rosée de surface durant la saison hivernale. La note officielle (GENOT) annonçant cette modification en détail décrit le résultats des évaluations objectives et subjectives de la passe parallèle.

Le mercredi 24 septembre 1997 à 12Z

Réintroduction du système régional d'assimilation de données au CMC

CMC Opérations va réintroduire le système régional d'assimilation de données (spin-up de 12 heures) le mercredi 24 septembre 1997 à 12Z. Ce système avait été débranché en février dernier lorsque le modèle GEM a remplacé le EFR. L'analyse 3D-VAR a été adaptée au système régional qui utilise le modèle GEM pour fournir les champs d'essai requis par l'analyse. La note officielle (GENOT) annonçant cette implantation majeure décrit aussi les résultats de la passe parallèle.

Le mercredi 18 juin 1997 à 12Z

Le nouveau système d'assimilation de données, le 3D-VAR.

CMC Opérations a implanté le mercredi 18 juin 1997 à 12Z un nouveau système d'assimilation de données. Le système d'assimilation 3D-VAR (variationnel tri-dimensionnel) a remplacé le système opérationel actuel IO (interpolation optimale) utilisé au CMC au cours des 20 dernières années. La note officielle (GENOT) annonçant cette implantation majeure décrit aussi les résultats de la passe parallèle. Une documentation plus complète sur la nouvelle analyse est en préparation. En attendant, vous pouvez consulter les images d'une présentation Powerpoint préparée par Pierre Koclas pour la conférence SCMO qui a eu lieu au début de juin à Saskatoon.

Le mardi 10 juin 1997 à 12Z

Modification à l'analyse qui alimente GEM régional.

CMC Opérations a implanté le mardi 10 juin 1997 à 12Z une modification au système régional de prévision. Le modèle GEM régional sera maintenant directement nourri à partir de l'analyse globale 21 niveaux en coordonnées sigma. Depuis l'introduction de GEM, le 24 février dernier, le modèle était nourri à partir de l'analyse globale 16 niveaux en coordonnées pression. La note officielle (GENOT) annonçant cette modification en détail décrit le résultats des évaluations objectives et subjectives de la passe parallèle.

Le lundi 24 février 1997 à 12Z

Le nouveau modèle régional: GEM.

CMC Opérations a implanté le lundi 24 février 1997 à 12Z un nouveau modèle de prévision régionale: le modèle GEM (Global Environmental Multi-échelle). Ce modèle remplace le modèle EFR utilisé pour produire les prévisions à court terme au CMC depuis le 22 avril 1986. La note officielle (GENOT) annoncant l'implantation de GEM décrit les différences entre GEM et le EFR et résume le résultats des évaluations objectives et subjectives de la passe parallèle qui s'est déroulée durant les derniers mois. L'article de Côté et al. (1997) (PDF) décrit le développement et les caractéristiques du modèle et offre aussi une discussion plus détaillée des résultats obtenus en passe parallèle.

1996

L'analyse de corrélation canonique statistique (ACC) est maintenant utilisée pour les prévisions des mois 4 à 12 sur le Canada

1995

Le CMC présente sa première prévision saisonnière automatisée basée sur un système de prévision dynamique de l'ensemble de l'atmosphère

Ce nouveau système comprend : - Une approche à deux niveaux - Anomalie persistante de la température de surface de la mer (TSM) sans modèle océanique - Glace de mer détendue vers la climatologie - Deux modèles atmosphériques : SEF (RPN/CMC) + GCM2(CCCma) - 12 membres ; 6 membres SEF et 6 membres GCM2 - Conditions initiales : décalage de 24 heures - 4 saisons ; aucun délai ; durée de 3 mois - Rétrospective: 1969-1994